Test

Thermorécepteur




n.m. (angl. thermoreceptor)

Récepteur sensoriel de variation de température, dont il existe deux sortes, sensibles au chaud (30 à 46°) et au froid (10 à 35°). Ces récepteurs détectent des augmentations ou des diminutions de température, au niveau de la peau principalement, mais également dans certaines structures cérébrales telles que l'hypothalamus (indispensables à la thermorégulation).

Les deux types de récepteurs indiquent à l'organisme les variations, en fonction de leur amplitude : une baisse brutale de 10 degrés excite davantage les récepteurs qu'une baisse de 2 degrés. La perception subjective grâce aux informations combinées ou spécifiques de ces récepteurs permettra de déterminer le sens de la variation (baisse ou augmentation de température) et l'amplitude (idée subjective de l'importance de la baisse ou de l'augmentation.

Sensibilité des 2 types de thermorécepteurs
Les mécanismes membranaires qui permettent aux thermorécepteurs de distinguer les variations sont mal connus, mais on sait que si tous les neurones sont capables de détecter une variation de chaleur grossièrement, seuls les thermorécepteurs permettent de détecter une valeur de variation de 0.01°! 

L'évaluation de la température est prise en charge par des terminaisons libres et n'est donc pas le fait des seuls thérmorécepteurs dont la fonction principale est de détecter les variations, non d'évaluer.