Test

Paraphasie




n.f. (angl. paraphasia)

neuro. Trouble du langage généralement symptomatique d'une aphasie consistant en la déformation ou la substitution de tout ou partie de mots, à la suite principalement de lésions cérébrales.

Relativement rares dans le langage "normal", les paraphasies se rencontrent beaucoup plus fréquemment dans les aphasies fluentes telles que l'aphasie de Wernicke ou l'aphasie transcorticale sensorielle, mais aussi souvent dans la surdité verbale pure. Elles se rencontrent également dans certaines affections mixtes neurologiques/psychologiques telles que schizophrénie et état d'agitations.

Le discours (spontané ou provoqué) contenant des paraphasies peut être difficile à comprendre, voire complètement hermétique (jargonaphasie). Le type de paraphasie rencontré dépend notamment des zones cérébrales touchées, et donc de la nature de l'aphasie. Lors de tests de fluence verbale, on rencontre ainsi beaucoup de paraphasies sémantiques lors de lésions temporales (Wernicke), et davantage de paraphasies phonémiques lors de lésions déconnectant les lobes frontaux (surtout lors de répétitions, dans l'aphasie de conduction). On dénombre 3 grands types de paraphasies : 
  • Paraphasies sémantiques (aussi appelées "catégorielles", ou "verbales"). Cette paraphasie consiste en la substitution d'un mot par un autre qui lui est relativement proche (par exemple, "tigre" au lieu de "chat"). Lorsque le mot substitué n'est pas vraiment lié ou de manière très éloignée, on parle de paraphasie de substitution. 
  • Paraphasies phonémiques (ou phonologiques, ou littérales) : Ces paraphasies consistent en une déformation phonologique des mots (par exemple, "sapon" au lieu de "sapin"), par substitution d'un ou plusieurs phonèmes.
  • Néologismes : lorsque les substitutions phonémiques sont trop nombreuses et/ou importantes (généralement, plus de la moitié du mot est modifiée), que le mot produit ne ressemble plus à un mot du langage, on parle davantage de néologisme.
On note également l'existence de paraphasies stéréotypiques, où l'on observe la répétition de phonèmes (toujours les mêmes) accolés aux mots ou substituant des parties de ceux-ci avec persévérance.