Test

Mu (rythme, onde)




symbole (angl. mu rhythm - mu waves)

Rythme cérébral alpha variant de fréquence comprise entre 7 et 13 hertz (principalement entre 9 et 11 Hz) reconnaissable à ces ondes en arceaux et observable principalement sous formes de bouffées, en situation de veille à partir du cortex frontal et du cortex pariétal.

Ce rythme, d'amplitude inférieure à 50 microvolts, émerge de l'activité synchrone de groupes neuronaux, principalement ceux du cortex moteur mais également du cortex sensoriel. Il est par ailleurs bloqué ou largement diminué (désynchronisation) par l'initiation d'un mouvement (controlatéral), ou même seulement sa préparation mentale[1], ainsi que sur une stimulation tactile. De plus, le rythme est bloqué alors même que l'individu observe un autre individu en mouvement ; pour cette raison, certains auteurs pensent que le rythme mu reflète l'activité des neurones miroirs du cortex sensori-moteur.

Le lien s'est vu confirmé par certaines études sur les pathologies autistiques[2], pour lesquelles le système miroir est déficient. Le rythme Mu et les neurones miroirs pourraient ainsi jouer un rôle crucial dans l'imitation et la compréhension des comportements d'autrui.

Le rythme Mu a été découvert dès les années 30, et nommé rythme en arceau du fait des ondes caractéristiques, arrondies en arceaux. Ce rythme a pu être lié au mouvement dès les années 50 (blocage du rythme controlatéral au mouvement), mais il a fallu attendre encore quelques décennies pour que la recherche observe les modifications de ce rythme, ne serait-ce qu'avec l'observation d'un mouvement d'un autre homme, voire le simple mouvement d'un point lumineux. Des stimulations tactiles ou visuelles, mais également un effort mental, atténuent également ce rythme Mu. On le croise régulièrement dans la littérature sous le nom de rythme sensorimoteur (SMR, sensorimotor rhythm).

[1] Gastaut, H. J., & Bert, J. (1954). "EEG changes during cinematographic presentation". Electroencephalogr. Clin. Neurophysiol., 6, 433-444.
[2] Oberman L.M., Hubbard E.M., McCleery J.P., Altschuler E.L., Ramachandran V.S., Pineda J.A. (2005). "EEG evidence for mirror neuron dysfunction in autism spectrum disorders". Brain Res Cogn Brain Res. 2005 Jul;24(2):190-8