Test

Échoïque (mémoire)




adj (angl : echoic memory)

Mémoire sensorielle de grande capacité prenant en charge les informations auditives perçues, retenant l'information perceptive dans un laps de temps allant jusqu'à 10 à 20 secondes, dont l'un des rôles principaux est de faciliter la détection de changements sonores de l'environnement.

La mémoire échoïque consiste en une persistance acoustique et constitue l'un des registres sensoriels initiant le traitement perceptif. Quelques temps après l'étude par Sperling de la mémoire iconique, Ulric Neisser (1967) caractérise, à l'aide d'un protocole similaire, cette brève mémoire accoustique et introduit la notion de mémoire échoïque.

Les avancées de la recherche ont permis par la suite d'estimer à 4 secondes la durée de rétention de l'information accoustique,avec une persistance de cette information allant juqu'à 15-20 secondes en l'absence de distraction.

La mémoire échoïque met en jeu, pour chaque oreille, l'organe perceptif lui-même, et le cortex auditif primaire controlatéral. L'intervention de la fonction attentionnelle s'accompagne d'une activation de différentes zones du cortex préfrontal. Lorsque l'information auditive est langagière, d'autres aires interviennent (cortex prémoteur gauche, cortex pariétal postérieur gauche...).