Test

Loi de Fitts




n.f. (angl. Fitts's law)

Modèle de mouvement représentant la vitesse d'atteinte de la cible en fonction de sa taille et de sa distance, sous contrainte de rapidité. 

Ce modèle, conçu à l'origine pour représenter le mouvement de bras humain, tente de traduire les deux étapes nécessaires à l'atteinte d'une cible, le plus rapidement possible : une première étape d'accélération, dont la force dépend de la distance (plus la distance est grande, plus l'accélération est forte) au cours de laquelle une direction générale est imprimée au mouvement, suivie d'une étape de décélération au cours de laquelle des ajustement sont produit, de manière à aboutir sur la cible.

Par la suite, des chercheurs en ergonomie et en intelligence artificielle ont remarqué la présence de mouvements similaires : pointer le doigt dans une direction, bouger une souris sur un ordinateur pour atteindre une cible (interface homme-machine)... Ce modèle est désormais connu pour décrire les tâches de pointage.

La loi n'a pas de forme fixe, mais on la représente communément, lorsque le mouvement se fait sur une ligne, par la formulation de Shannon, introduite par Scott McKenzie, qui donne une idée du temps T d'atteinte de la cible.

T= a x ( log2 ((distance / taille) + 1)) + b

b représente l'origine (temps minimal pour atteindre une cible, par exemple, temps d'initiation de l'action), a le coefficient propre à l'individu (ou l'espèce, ou le système considéré). On voit que plus la distance est grande ou plus l'objet est petit, plus le temps mis pour l'atteindre est grand. La fonction logarithme traduit la propriété selon laquelle plus le rapport distance/taille est grand, moins il change la vitesse d'accès.