Test

Lallation




n.f. (angl : lallation, lamdacism)

Orthophonie : Défaut de prononciation résultant de la palatalisation du son /l/ (L). Ce défaut se traduit par le marquage plus prononcé du son /l/, la langue touchant le palais de manière plus appuyée et trop en avant, ce qui donne l'impression d'insister sur la consonne, voire de la transformer en /r/.

Dev : Ensemble des productions non articulées du bébé, se produisant de 1 à 9 mois (voir aussi babillage) dont le trait prédominant est la variabilité mélodique. Ces productions permettent à l'enfant d'augmenter et d'affiner la gamme sonore de son langage, jusqu'à ce que le contrôle des sonorités principales de sa langue devienne automatique.

Cette activité peut apparaitre dès le premier mois, au fur et à mesure que l'enfant acquiert le contrôle et la coordination motrice des muscles vocaux. Il en tire des sons ou des suites de sons (la lallation peut être multisyllabique) dont l'intonation, le rythme ou la mélodie peuvent varier. Cette lallation est parfois considérée comme l'exercice permettant à l'enfant d'affiner la mélodie de son langage. La lallation n'est par ailleurs pas à proprement parler en lien direct avec la langue, puisqu'elle produit davantage de sonorités que ce que nécessite la langue. La lallation repose sur l'usage des voyelles dont le son peut être modifié de manière continue.