Test

Lacan (Jacques-Marie)




Médecin psychiatre et psychanalyste français (Paris - 1901 - 1981), figure emblématique de la psychanalyse française, il professa un enseignement majoritairement oral centré autour de l'idée d'un inconscient structuré et proche du langage. Lacan utilisera donc des outils linguistiques pour défendre une approche structuraliste des œuvres freudiennes.

Il passe sa thèse de psychiatrie sur la thématique de la psychose paranoïaque en 1932, année au cours de laquelle il se plonge dans la psychanalyse, par une analyse personnelle, avec Loewenstein. Dès 1936, il marque la discipline par l'introduction du concept de "stade du miroir". Dès lors, bien qu'il introduit de nombreux nouveaux concepts, il professera un "retour aux sources" et aux théories freudiennes. 

Il enseigne pendant 10 ans à Saint-Anne puis devient chargé de conférence à l'Ecole Pratique des Hautes Etudes (1963), quitte les sociétés officielles de psychanalyse pour fonder l'Ecole Freudienne de Paris (dissoute en 1980).

L'enseignement majoritairement oral de Lacan laisse derrière lui de nombreux rapports de conférences : Écrits (1966) et Séminaires depuis 1975. 

La majeure partie de son oeuvre se situe autour des deux énoncés : "L'inconscient est le discours de l'Autre" et il "est structuré comme un langage". Il explique le rapport à l'Autre comme élément fondateur de l'homme : l'être humain ne se constitue que dans l'Autre et l'objet, tandis que son désir est avant tout celui qu'il aperçoit dans l'Autre. La parole et la communication sont le moyen et le lieu d'existence de l'homme, tandis que le désir constitue son inconscient : il n'est jamais assouvi, sans cause et sans objet. Le fait que l'inconscient soit structuré comme un langage lui permet notamment de travailler en parallèle de la linguistique et de l'anthropologie, et de réutiliser leurs concepts, avec pour but de réinterpréter les œuvres de Freud à la lumière des acquis de grands auteurs tels que Ferdinand de Saussure ou Claude Levi-Strauss.