Test

Inhibiteur sélectif de la recapture de sérotonine (ISRS)




n.m. (angl. selective serotonin reuptake inhibitor)

Classe d'antidépresseurs utilisés pour traiter dépressions et certains troubles anxieux, augmentant le taux de sérotonine dans la fente synaptique par inhibition de la recapture pré-synaptique.

Ces antidépresseurs sont récents, pas forcément plus efficaces que les précédents, mais sensiblement moins toxiques. Bien que des effets secondaires soient toujours présents, ils sont généralement moindres qu'avec des antidépresseurs classiques, tels que les antidépresseurs tricycliques ou les antidépresseurs IMAO classiques (La sérotonine étant un monoamine, l'ISRS est également un IMAO, particulier). La baisse de dangerosité de l'ISRS découle directement de sa sélectivité à la sérotonine : les ISRS agissent électivement en bloquant les pompes de recapture de sérotonine.

Ces ISR sont principalement prescrits dans le traitement de dépression et de trouble anxieux, obsessionnels compulsifs, mais également certaines troubles de la personnalité.

L'inconvénient majeur des ISRS reste la baisse de la libido, allant parfois jusqu'à l'anorgasmie, à tel point qu'il est parfois prescrit pour lutter contre l'éjaculation précoce. On parle de dysfonction sexuelle post ISRS pour désigner cette perte flagrante de libido, qui peut se maintenir après l'arrêt du traitement. On évoque également une hausse du taux de suicide chez les adolescents, liée aux ISRS.