Test

Hypomimie - amimie




n.f. (angl : hypomimia, amimia)

Clin. Trouble de l'expression se traduisant par la réduction partielle ou totale de l'expression faciale (notamment, émotionnelle) caractérisée par des mouvements des muscles du visage, faibles, peu durables, lents, voire absents (amimie).

Cette condition clinique peut avoir des causes neurologiques ou psychologiques : 
  • neurologiques : le contrôle des muscles du visage est altéré (diminué) ou supprimé, condition que l'on rencontre notamment dans la Maladie de Parkinson ou la démence à corps de Lewy. En résultent des faiblesses faciales ou des paralysies entraînant l'absence d'expression, émotionnelle (sourire, plissement des yeux...) ou simplement automatiques (clignements des yeux ralentis voire stoppés, bouche statique et langage difficile).
  • psychologiques : l'hypomimie se rencontre également dans certaines psychoses, accompagnant un détachement extrême ou un mutisme, mais également l'absence ou la diminution du ressenti émotionnel : un patient ne ressentant pas ou peu d'émotions (certaines schizophrénies, psychopathie) ne produit alors pas d'expressions faciales émotionnelles. Des patients dépressifs peuvent également présenter une réduction notable de leur expression faciale émotionnelle. 
Les personnes qui souffrent d'hypomimie ont des difficultés à mobiliser les muscles expressifs du visage, donnant l'impression à l'entourage de présenter un "masque facial".

Certaines pathologies orphelines ou n'ayant à priori que peu de rapport avec le système nerveux, présentent également une réduction partielle ou totale de l'expression faciale (syndrome de Schwartz-Jampel, certaines myotonies congénitales...).

L'amimie complète se présente également sous deux formes distinctes :
  • asthénique (absence complète de mouvement faciaux et de contraction musculaire), le visage est inexpressif. Plus volontiers rencontrée dans les pathologies d'origine organique, touchant le contrôle des muscles du visage.
  • hyperesthésique  : les muscles semblent continuellement contractés, donnant l'impression d'une fixité forcée des traits du visage, mais le visage peut être figé sur une expression particulière. Presque exclusivement rencontrée dans les pathologies d'origine psychologique.
Dans le cas d'une origine psychologique, l'hypomimie traduit généralement un ralentissement des processus de pensée, parfois des ruminations ou des difficultés à penser (enchaîner les idées, suivre un raisonnement). L'hypomimie est alors souvent exacerbée par des difficultés de concentration, une impression d'appauvrissement intellectuel, des troubles de la mémoire.