Test

Hémianopsie bitemporale




n.f (angl. bitemporal hemianopsia)

neuro. Cécité partielle ou totale des moitiés externes (droite et gauche) du champ visuel (hémianopsie) en l'absence de déficit fonctionnel des organes visuels, et habituellement provoqué par une lésion au niveau du chiasma optique, ou par une phénomène de compression de celui-ci, par exemple, par la glande pituitaire.

Un patient atteint d'hémianopsie bitemporale a son champs visuel réduit de moitié, sur l'extérieur : le champs visuel droit de son œil droit n'est pas perçu, de même que le champs visuel gauche de son œil gauche. La vision est donc concentrée de la même manière que si le patient portait des œillères (externes), lui conférant une vision uniquement centrale tandis que sa vision périphérique est sérieusement affectée.

Cette hémianopsie est généralement provoquée par la lésion ou la compression du nerf optique au niveau du chiasma optique. Plusieurs causes peuvent entraîner ce phénomène : craniopharyngiome, adénome hypophysaire, anévrisme au dessus du chiasma, entraînant sa compression. Si le cas est rare, certains méningiomes peuvent également affecter le chiasma optique (en plus des structures qui le sépare de lui). La signification de l'hémianopsie bitemporale se trouve dans son nom : hémianopsie (absence de vision dans la moitié du champs visuel) bi (concernant les deux yeux) temporal (concernant la partie externe du champs visuel couvert par chaque œil - c'est-à-dire partie droite pour l’œil droit, partie gauche pour l’œil gauche).