Test

Délire de parasitose




n.f. (angl. delusion of parasitosis)

Délire lors duquel le patient se sent infesté par des parasites, acariens ou petits insectes. Des sensations de démangeaisons peuvent amener le patient à s'arracher des morceaux de peau ou se gratter de manière intense.

On nomme également ce délire : Syndrome d'Ekbom, délire dermatozoïque ou délire d'infestation cutanée. Il s'agit d'un délire chronique du groupe des psychoses.

C'est un syndrome rare, touchant préférentiellement l'adulte ou la personne âgée (après 60 ans), plus souvent la femme que l'homme. On note environ 3000 cas par an aux Etats-Unis. Il s'accompagne de fourmillements, de sensations de démangeaisons et d'une véritable conviction d'être infesté. Le patient traque les insectes et entame des procédures pour s'en débarrasser (nettoyage intensifs, appel à des entreprises de désinfections...).

Le diagnostic est souvent initié par le dermatologue qui, devant un patient convaincu d'être infesté de parasites, ne présente aucun signe objectif d'infestation cutanée, hormis les traces laissées par le patient lui-même. En dehors du délire typique d'infestation, le patient se montre logique et lucide. Si l'on rencontre ce délire parfois en co-morbidité avec la schizophrénie, il se présente souvent seul. On le classe donc dans les troubles délirants non schizophréniques. Les rechutes sont fréquentes malgré un traitement conjoint du psychiatre (neuroleptiques et éventuellement antidépresseurs) et du dermatologue. Une psychothérapie (PNL, TCC, et/ou thérapie de soutien visant à réduire l'isolement social) aide à prévenir ces rechutes et à améliorer la vie du patient.

On la confond régulièrement avec l'acarophobie qui, elle fait partie du groupe des névroses.