Test

Catatonie




n.f. (angl : catatonia)

Trouble de l'activité motrice volontaire caractérisé par des pertes de contrôle musculaire, pouvant se manifester par l'apparition de mouvements intempestifs ou stéréotypés, ou au contraire, un état cataleptique (absence de mouvements, fixité posturale). En sémiologie psychiatrique, la catatonie est considérée comme un trouble psychomoteur (trouble de l'expression).

Dans sa forme complète, la schizophrénie catatonique regroupe 3 signes cliniques :
  • Négativisme : résistance voire opposition aux sollicitations extérieures (par exemple, refus de la main tendue du clinicien)
  • Catalepsie : persévération d'attitude imposée ou spontanée, mobilité réduite voire absente, avec résistance au mouvement, flexibilité cireuse : si on bouge le patient, il reste dans la position imposée, même lorsque celle-ci est inconfortable. La catalepsie s'accompagne souvent d'une désensibilisation à l'environnement.
  • Hyperkinésie et stéréotypie. Mouvements excessifs ou improductifs (persévérations de mouvements, échopraxie). Son observation est maintenant très rare en psychopathologie.
La présence de deux de ces signes évoque le diagnostic de schizophrénie catatonique, surtout si les manifestations langagières soutiennent le diagnostic (persévérations langagières, écholalie, mutisme...).

L'état (pseudo-) catatonique se retrouve dans d'autres affections, neurologiques (épilepsie, Parkinson) et psychiatriques (trouble bipolaire, dépression), pour lesquelles ils se distingue mal de l'état de stupeur (on parle parfois de stupeur catatonique). Un tel état stuporal peut être déclenché par le traitement antipsychotique ou son sevrage, certaines drogues (notamment, cocaïne). Le traitement aux benzodiazépines est préconisé.

Pour en savoir plus :
Troubles de l'expression. www.psychoweb.fr