Test

Catalepsie




n.f. (angl : catalepsy)

Patho. État nerveux transitoire caractérisé par une perte de l'activité motrice volontaire (paralysie), une rigidité musculaire (visage, tronc et membre lors d'une catalepsie généralisée), une fixité posturale et une diminution de la sensibilité aux stimulus, avec ralentissement des fonctions involontaires.

La catalepsie se rencontre dans certaines affections neurologiques telles que l'épilepsie et la maladie de Parkinson. elle peut résulter du traitement antipsychotique du schizophrène, de l'hystérie (rare de nos jours) ou d'un syndrome de manque suite à la dépendance à la cocaïne. Avec les hyperkinésies / stéréotypies et le négativisme, la catalepsie est l'une des composantes observables dans le trouble psychomoteur de catatonie (trouble de l'expression). Un choc émotionnel extrême peut également déclencher un état de stupeur s'apparentant à la catalepsie (rare).

La catalepsie constitue une perturbation soudaine du système nerveux conduisant à un état très impressionnant d'immobilité et parfois de flexibilité cireuse (lorsque l'on bouge un membre du patient, ce membre reste comme on l'a placé, même lorsque la position est très inconfortable ou très difficile à tenir, pour un non-cataleptique). Le corps est paralysé, le contrôle moteur volontaire est aboli. Parfois, même les fonctions autonomes semblent disparaître : battements cardiaques ralentis et respiration imperceptible, pâleur donnant l'aspect d'un cadavre. Certains cataleptiques ont ainsi été traités, avant l'avènement de techniques médicales contemporaines, comme morts.

Néanmoins, les crises de catalepsie intenses et généralisées restent rares. Souvent, le patient sera immobile, vaguement conscient de l'environnement voire insensible à celui-ci, comme stoppé dans l'esprit et dans sa motricité.

Symptômes principaux
  • corps et membres rigides, contrôle musculaire volontaire aboli
  • fixité de la posture : le patient reste dans sa position, même si celle-ci est inconfortable ou étrange
  • flexibilité cireuse : le patient maintient les positions qu'on lui impose
  • ralentissement des fonctions autonomes
  • diminution de la sensibilité à l'environnement
  • absence de réaction aux stimulations
La catalepsie pourrait être liée à l'enzyme Protein Kinase A, neuromodulateur de dopamine.

En dehors de sa signification clinique, le terme de catalepsie est également utilisé en hypnose pour désigner l'état précédent la transe, lorsque le sujet est suffisamment plongé dans l'hypnose, au point que l'un de ses bras, soulevé, retombe sans que le patient n'ait plus conscience de son environnement.