Test

ça (psychanalyse)




n.m. (angl. Id, That ; allem. das Es)

psychan. Dans la deuxième topique de Freud, le ça représente l'instance inconsciente, produit du refoulé (mais une partie innée en est présente dès la naissance) et réservoir de l'énergie pulsionnelle dans lequel ces pulsions (par exemple, sexualité, agressivité....) cohabitent sans cohérence. Le ça est l'une des trois instances (avec le Moi et le Surmoi) qui, selon la théorie psychanalytique, constituent la personnalité, l'être psychique de l'homme.

Le ça fonctionne sur le mode du principe de plaisir, immédiat, sans contrainte ni condition. S'il est inaccessible à la conscience, il y est manifeste dans les symptômes d'une maladie psychique, mais également au travers des rêves qui en donnent un aperçu. Contrairement à l'inconscient de la première topique, le ça possède une part innée, à laquelle s'ajoutent les désirs refoulés et l'expérience du sujet. Ses conflits avec le Surmoi représentent les tensions majeures de la vie psychique, refoulées ou s'exprimant par le Moi.

Lors de la première enfance, le nourrisson est régi par cette instance, et différencie difficilement le réel de l'imaginaire. Le contrôle progressif du Surmoi et l'apparition du Moi vont freiner l'extériorisation des pulsions, qui, toujours selon la théorie psychanalytique, peuvent resurgir sous forme inattendue, par exemple par des lapsus, des actes manqués, ou des symptomatologies diverses sur l'interprétation desquelles repose la psychanalyse.