Test

Blocage alpha




symbole. (angl. Alpha Wake reaction)

Réaction d'arrêt du rythme alpha, caractérisant le brusque éveil cortical lorsqu'un individu passe d'un état de sommeil ou de veille diffuse à un état attentif ou perceptif. Le blocage alpha est provoqué par la perception d'une stimulation ou l'accroissement de l'activité consciente et se présente comme un passage brutal du rythme alpha à un rythme plus irrégulier, de fréquence plus élevée et d'amplitude plus faible.

Le blocage alpha est la réaction d'éveil mesurée à l'électroencéphalogramme, lorsqu'après une période normale de veille diffuse, le sujet porte son attention ou perçoit une stimulation (par exemple, ouvre les yeux ou entend un bruit). Le rythme alpha caractérisant cette phase de veille diffuse subit un changement brusque ou une atténuation : diminution d'amplitude et augmentation de la fréquence, caractéristique d'un rythme bêta malgré son irrégularité première.

Cette irrégularité lui a valu de prime abord le nom de désynchronisation alpha ; cependant, les données récentes tendent à montrer que la synchronisation persiste bien qu'elle se modifie brutalement, se réglant sur un rythme plus rapide. Ce phénomène de "transition de phase" peut s'expliquer en ayant recours à la notion d'auto-organisation : le système cortical observé passe d'un état de repos-équilibre à un nouvel état d'activité-équilibre correspondant à l'activité cognitive (attention portée, prise de conscience d'un stimulation, etc...).