Test

Baby-test




n.m. (angl. Baby-test)

Test (et classe de tests) mesurant le développement psychomoteur et/ou intellectuel de l'enfant en âge préscolaire.

Developpement. Les premiers Baby-tests furent l'oeuvre, dans les années 20, d'A. Gesell, qui consacra une majorité de ses travaux à l'étude de l'enfant, de son éducation et de son développement. Son plus célèbre baby-test, dont il donne la description en 1941 (Le diagnostic du développement[1]), a été repris par Brunet et Lézine et sert encore aujourd'hui. Il comporte quatres sub-tests (postural, langagier, social-personnel, de coordination) et donne une indication d'un Quotient de développement.

Quotients de développement ou scores spécifiques caractérisent la première classe des baby-tests qui ont vu le jour. De nombreuses limitations, parmi lesquelles la non prédictibilité du développement ultérieur de l'intelligence, ont relegué ces tests au rang de simples outils de rééducation ou de guide de croissance. Une deuxième génération de baby-tests se fonde sur les travaux de Piaget et Wallon dont la délimitation des stades de développement prend un aspect plus précis et rigoureux. Néanmoins, ces baby-tests ont également, progressivement, subit un déclin, du fait de décalages horizontaux (stades différents suivant l'épreuve considérée) et d'un déclin de la théorie piagétienne de manière générale.

De nos jours, les baby-tests prennent de plus en plus l'allure de mesure fiables, au possible corrélées avec le développement ultérieur du QI et fondés sur des systèmes similaires (note de QI), ou basés sur l'existence de méthodologies approuvées (par exemple, habituation).

Les baby-tests peuvent prendre de nombreuses formes, mesurant les habiletés motrices, sensorielles ou cognitives, de même que des habiletés plus spécifiques. Certains tests de développement de l'enfant ne se limitant pas à l'âge préscolaire peuvent également être crédités de l'appellation Baby-test.


[1] Le diagnostic du développement (1941), traduit en français sous le titre "Le développement de l'enfant" (1950). A. Gesell