Test

Babinski (signe de)




(angl : Babinski's sign)

Extension lente du gros orteil, au lieu du réflexe normal de flexion lorsque l'on touche la plante du pied avec vigueur, et signant l'existence d'un syndrome de la voie pyramidale chez un patient âgé de plus de deux ans.

Un réflexe plantaire cutané classique, s'observe lorsque l'on stimule la plante des pieds, du talon vers le gros orteil, par une flexion de ce gros orteil, un voûtement de la plante, tendant à retirer le pied de la stimulation. Le réflexe inverse, étirement et extension de l'orteil, nommé signe de Babinski (du nom du neurologue Joseph Babinski, qui l'a décrit pour la première fois en 1896), se rencontre lors de l'atteinte de la voie pyramidale (voie motrice allant du cortex moteur aux motoneurones des muscles extenseurs) sous réserve de deux conditions :
  • le patient a plus de 2 ans (un réflexe extenseur plantaire se rencontre normalement chez l'enfant jeune)
  • aucune lésion du neurone moteur périphérique n'est observée.
Le signe de Babinski se met en évidence avec la stimulation de la partie externe de la plante des pieds, plutôt que la partie interne. Il peut apparaître directement suite à une atteinte cérébrale, par exemple par accident vasculaire cérébral.