Test

Ataxie




n.f. (angl. ataxia)

Perte de la coordination correcte des muscles lors de mouvements volontaires, indépendamment d'une atteinte musculaire, d'origine nerveuse.

L'ataxie se caractérise par la diminution du contrôle moteur dans les mouvements volontaires fins, des difficultés de l'équilibre (marche, station debout), exacerbée lorsque le patient ferme les yeux, et ayant pour origine,  principalement, un déficit du contrôle exercé par le cervelet ou une défaillance du système sensitif kinesthésique. D'autres lésions sont susceptibles de provoquer une ataxie cependant : lésion du système vestibulaire ou des voies nerveuses du tronc cérébral impliquées dans la fonction vestibulaire.

Lors de mouvements volontaires, le système de sensibilité profonde permet au cerveau d'intégrer les informations sur la position des membres dans l'espace, l'état de contraction des muscles... Cette information est nécessaire pour effectuer un rétrocontrôle permanent de l'action, et pour ajuster à chaque instant le geste. Lorsque l'intégration de cette information est défaillante (par exemple, lors d'une atteinte des voies sensitives ou du centre de contrôle cérébelleux), la coordination des muscles produisant le mouvement est atteinte, ce que l'on observe notamment avec un phénomène de rebond : le patient initie un geste et ne peut pas l'arrêter au bon moment, renverse des objets ou ne parvient qu'avec difficulté à en saisir.

D'ordinaire, le système de l'équilibre et le contrôle moteur intègrent également les informations visuelles pour ajuster les mouvements. Le système visuel agit donc comme un système compensateur, ce qui explique que les symptômes ataxiques soient exacerbés lorsque le patient ferme les yeux.

On va généralement repérer l'ataxie par la démarche et la posture spécifique, pour lesquelles les troubles de l'équilibre sont flagrants. A des degrés divers, on peut retrouver des déficits du contrôle moteur fin. Dans les formes légères, ces signes sont mis en évidence en demandant au patient de marcher les yeux fermés ou de toucher son nez avec le doigt, les yeux également fermés.

On distingue de nombreuses ataxies selon l'origine des lésions ou les fonctions touchées, comme l'ataxie sensitive (ataxie par atteinte de la sensibilité profonde), l'ataxie cérébelleuse dont il existe plusieurs formes (la plus connue, maladie génétique, l'ataxie de Friedrich. Une carence en vitamine E peut également en être à l'origine), l'ataxie labyrinthique...