Test

Asthénie




n.f. (angl. asthenia)

Etat de fatigue générale physique et psychique durable, relativement indépendant du repos, accompagné d'un affaiblissement de la volonté, de la concentration et du dynamisme psychomoteur.

L'asthénie se distingue de la fatigue, avec laquelle elle est régulièrement confondue, principalement parce qu'elle est durable dans le temps, récalcitrante au repos. Elle peut survenir à la suite d'une affection organique (neurologique, mais également métabolique, digestif...), d'un traitement médicamenteux (particulièrement sédatifs), ou encore d'une affection à composante psychologique (principalement dépression, mais également situation prolongée de stress, anxiété...). L'étiologie du trouble est particulièrement dense, comme en témoigne la proportion de motif de consultation que représente l'asthénie.

On distingue plusieurs asthénies selon les domaines touchés : physique, psychique, intellectuel, sexuel. On distingue également les asthénies selon leur portée :
  • l'asthénie générale touche le patient de manière globale et présente de multiples insuffisances fonctionnelles.
  • l'asthénie physique (organique) se caractérise par une sensation désagréable dans la production de mouvement, en lien avec une faiblesse musculaire. Généralement, elle suit la période de veille, la fatigue étant ressentie de manière plus intense le soir.
  • l'asthénie fonctionnelle (psychologique) présente une fatigue dès le matin, relativement constante.
Il est nécessaire de différencier l'asthénie liée à un épisode dépressif, pour laquelle le traitement de la dépression permet de résoudre en partie celui de l'asthénie. Il faut également la distinguer d'une fatigue temporaire qui se termine souvent après l'arrêt de la source de fatigue. L'asthénie peut également être liée à des troubles du sommeil (syndrome d'apnée du sommeil, narcolepsie) qu'il convient de vérifier.