Test

Assertivité




n.f. (angl. assertiveness)

Capacité à exprimer aisément points de vue et opinions, résoudre des conflits et communiquer, sans anxiété et sans avoir recours à l'agression, la soumission ou la manipulation.

Cog. & clinique. L'assertivité désigne la possibilité pour un sujet de s'exprimer sans inhibition ou timidité excessive, faire valoir ses points de vue de manière affirmative sans pour autant délester l'interlocuteur de ses points de vue propres, par des procédés contraignants pour lui. Des techniques d'entraînement à l'assertivité, utilisées dans certaines thérapies cognitivo-comportementales, permettent à un individu gagné par la timidité ou souffrant d'un manque de confiance en soi, d'inhibitions, de soumission, etc... à développer son discours avec assurance.

A contrario, elles incitent également à abandonner les tentatives de manipulation, de persuasion coercitive ou d'agression. Ces techniques mettent par exemple l'accent sur l'intégration de signaux para-verbaux afin de faciliter la communication et le respect des normes d'autrui.

On reproche souvent aux techniques d'assertivité leur côté manipulatoire, mais il faut savoir que comme tout outil développé, l'usage et le but poursuivi sont indépendants de la technique elle-même. L'un des buts du développement des techniques d'assertivité est très justement d'éviter toute coercition de l'interlocuteur. Utilisées avec d'autres ambitions, ces techniques perdent leur qualification, et l'on a affaire non à des techniques d'assertivité, mais à des tentatives manipulatoires.

Soc. Dans le domaine des relations humaines et sociales, l'assertivité correspond à une attitude de communication affirmative ou persuasive sans coercition ni soumission. L'assertivité facilite les relations sociales en établissant un rapport non agressif et une communication productive pour chaque interlocuteur, ce qui n'est le cas ni dans la soumission aux points de vue d'autrui, ni dans l'imposition de nos points de vue propres. En ce sens l'assertivité correspond à une affirmation de soi tout en laissant l'opportunité à l'interlocuteur de s'affirmer lui même.

Cette notion a donné naissance à de nombreuses techniques plus ou moins validées, utilisées en management et en coaching. Par exemple, la technique de Fogging consiste à présenter des points possibles d'accord, en les isolant du contexte actuel ou de la conversation en cours, afin de discuter sur ces aspects "élémentaires".

L'assertivité est régulièrement considérée comme issue du courant de l'analyse transactionnelle, dont elle se détache nettement cependant, par son caractère partagé avec d'autres courants. Les techniques d'entraînement à l'assertivité ont été peu étudiées de manière scientifique, aussi une relative prudence vis-à-vis des idées et des techniques dispensées semblent nécessaire à leur acceptation. En outre, les outils proposés peuvent et sont malheureusement parfois utilisés à mauvais escient, cas dans lesquels on ne parle plus de techniques d'assertivité, qui ont justement pour but d'éviter toute tentative manipulatoire ou procédés coercitifs dans la gestion des conflits, ou plus généralement des relations humaines et sociales.