Test

Arc (cognition, symbolisme)




n.m. (angl. link)

Élément d'un réseau établissant une liaison entre deux nœuds. Typiquement, les nœuds seront des représentations et les arcs, des relations associatives. Arcs et nœuds constituent cependant une structure adaptable à de nombreux modèles théoriques.

Par définition, un réseau se constitue de nœuds et d'arcs, les premiers représentant des points d'embranchement ou d'arrêt, les seconds représentant une relation qu'entretiennent entre eux des nœuds. 

L'arc peut représenter de nombreuses relations, selon le modèle théorique sous-jacent : il peut être une relation d'association, un poids (par exemple, dans les réseaux connexionnistes), une relation d'inclusion (réseaux hiérarchiques, catégoriel), un verbe (réseaux grammaticaux) ou l'application d'un concept à un autre (réseau sémantique), ou encore un lien de parenté (réseau généalogique)... Bref, l'arc est le nom formel que l'on donne à la liaison entre deux éléments d'un réseau.

Les réseaux sont généralement utilisés, en psychologie, pour formaliser les structures de mémoire ou de langage, mais les applications vont bien au delà de ces seuls domaines.

Quelques exemples : 
  • Réseaux connexionnistes : l'arc constitue un poids représentant l'influence de l'élément précurseur sur l'élément lié. Il est généralement définit par une formule de calcul soumise aux valeurs d'utilisations passées (renforcement et donc apprentissage).
  • Réseaux sémantiques : généralement dans ce type de réseaux, l'arc constitue une relation sémantique tel qu'une inclusion ou une ordination, permettant de structurer le réseau hiérarchiquement. Un point nodal conceptuel tel que "chien" présentera par exemple un arc le liant par inclusion à "mammifère".  L'arc des réseaux sémantiques peut également désigner une propriété, par exemple. "Citron" sera ainsi lié par le prédicat (arc) "a une couleur" à la représentation "jaune".