Test

Approche manuelle




n.f. (angl. prereaching)

Extension du bras et de la main vers un objet perçu, en vue de l'atteindre. L'approche manuelle se distingue de la préhension réelle (en développement, préhension organisée) et des comportements réflexes d'agrippement.

Le terme d'approche manuelle s'est développé suite au constat de comportements intermédiaires entre le réflexe d'agrippement et la préhension organisée représentant l'aboutissement de cette approche manuelle. Elle se met en place entre 2 et 5 mois et se distingue des deux comportements extrêmes, par le fait que l'approche manuelle n'aboutit pas forcément à la contraction des doigts se refermant alors automatiquement sur l'objet. Elle se distingue également de la préhension réelle par le fait que l'approche manuelle "se trompe" et n'aboutit pas toujours à l'objet perçu.

Chez l'enfant plus âgé et l'adulte, ce comportement d'approche manuelle et de préhension se caractérise par une première phase accélératrice suivie d'une phase de décélération au cours de laquelle un feedback perceptif s'organise, permettant d'ajuster le mouvement.  Ces mouvements, chez l'adulte, suivent généralement une loi proche de celle de Fitts (principe d'isochronie) : la vitesse à laquelle on va pouvoir prendre correctement un objet est proportionnelle au rapport de la distance à laquelle se situe l'objet, sur sa taille. On prendra plus de temps à saisir un objet s'il est loin ou petit. Un objet lointain mais gros prendra autant de temps à saisir qu'un plus petit mais plus près.

Durant le développement, cette loi n'est pas réellement proportionnelle à la taille et la distance de l'objet, mais dépend d'un facteur de fixation : plus l'enfant fixe longtemps l'objet avant de s'en saisir, meilleures sont les chances d'arriver à le saisir, ce qui signe l'importance de l'aspect sensori-moteur de l'approche manuelle.

Certaines lésions du cortex moteur touchent sélectivement la préhension organisée et donnent l'apparence de mouvement d'approche manuelle, saccadée, erratique, avec des ralentissements et des accélérations multiples.