Test

Apprentissage




n.m. (angl. learning)

Modification de la capacité d'un individu à réagir à un stimulus ou à effectuer une action, suite à l'interaction avec l'environnement ou une restructuration cognitive.

Si au sens strict, l'apprentissage n'est qu'une modification, au sens commun, il désigne le processus ou le résultat de celui-ci, amenant à une meilleure adaptation à l'environnement, c'est-à-dire, un progrès adaptatif. Le terme d'apprentissage recouvre plusieurs notions selon la discipline considérée. On parle d'apprentissage en psychologie cognitive pour désigner ce processus d'adaptation. On désigne l'apprentissage comme un modèle d'acquisition de connaissances ou d'aptitude en sciences cognitives. En psychologie sociale, l'apprentissage pourra refléter l'acquisition de savoirs et savoir-faire directement issus de l'observation d'un pair social...

Au sens large, l'apprentissage correspondra à la modification d'une capacité (connaissance, attitude, représentation, automatisme) lié à une interaction environnementale, ou suite à un traitement cognitif, ayant pour conséquence l'amélioration de l'influence de cette capacité sur les interactions futures avec l'environnement. Tout ceci sous-entend que l'apprentissage :

est avant tout lié à une capacité mentale, inobservable directement mais pouvant être étudiée à partir des comportements qu'elle génère 
dépend d'un déclencheur, le plus souvent environnemental (observation d'un  pair, réaction face à un évènement). L'apprentissage dépend alors également de tous les facteurs susceptibles d'interagir avec ce déclencheur, autant qu'avec la capacité mentale (fatigue, motivation, maturation cognitive...)
améliore la réactivité future de l'individu (augmentation des performances à une tâche spécifique)

L'apprentissage a fait l'objet de nombreux débats, principalement lié à la part de l'inné et de l'acquis. On distingue à ce titre deux niveaux d'apprentissage, ceux issus principalement de l'interaction avec le milieu, concernant généralement des conduites élémentaires (par exemple, conditionnement), et ceux qui requièrent un traitement profond (par exemple, lecture). On pourra également distinguer les apprentissages selon leur nature (exemple, procéduraux versus déclaratifs), l'activité concernée (sensori-motrice, verbale...), la nature des processus psychologiques (imitation, apprentissage par coeur)... etc. Selon le contexte, de nombreuses classifications peuvent se montrer justifiées.