Test

Apprenabilité




n.f. (angl. learnability)

Ling. Capacité cognitive innée de l'homme à générer des grammaires, permettant d'élaborer des constructions syntaxiques et grammaticales constantes d'une langue à l'autre.

Cette capacité concerne la Knowledge How ou le savoir comment créer des phrases signifiantes. Pour Chomsky, il s'agit d'une part héritée du langage concernant sa structure, déductible des corrélats neurologiques (le cerveau, comme les autres organes, se développe sous l'influence du milieu mais comprend une part innée) et de la constance d'une grammaire "universelle" propre à toutes les langues.

D'une part, le cerveau, comme les autres organes, se développe à partir d'un programme génétique, d'une façon semblable chez tous les hommes (régulièrement, par exemple, l'aire de Broca prenant en charge une partie de la production du langage se trouve dans l'hémisphère gauche, dans le cortex frontal). D'autre part, le développement cérébral obéit à des règles de développement ainsi que le font par exemple, les organes sexuels. Concernant la cognition, cela peut donner l'illusion d'un apprentissage, alors que le mécanisme observé proviendra d'une maturation "programmée" du cerveau.

Le langage, selon Chomsky, possède une part innée donnant naissance à des développements établis, sur la base desquels le langage se développe en respectant certains impératifs, qui se ressentent sur la façon dont ce langage peut-être produit. Pour un homme, il n'y a, dans cette conception, qu'un nombre limité de grammaires et de langues possibles, dont certains invariants peuvent être observés, et qui constituent ce que Chomsky appelle la grammaire universelle.