Test

Aphémie




n.f. (angl. aphemia)

Altération de la production phonétique, d'origine cérébrale, sans perturbation de la compréhension ni d'atteinte des organes phonétiques.

Ce type d'aphasie, souvent confondu avec l'aphasie de Broca, concerne seulement l'émission ou l'enchaînement de phonème, qui donne l'impression d'un langage désarticulé. La parole est hachée, le langage pauvre et lent, syllabe par syllabe, dont certaines sont mal articulées. En ce sens, l'aphasie se rapproche davantage de l'anarthrie.

L'aphémie peut concerner une faiblesse articulatoire et un défaut de souffle, une altération des mouvements articulatoires, ou des mouvements de la bouche et du visage (apraxie bucco-faciale). On la trouve régulièrement associée à une aphasie de Broca, c'est d'ailleurs Paul Broca qui introduisit ce terme en 1961[1]. L'aphémie trouve son origine dans la lésion de la partie operculaire de la troisième circonvolution frontale gauche, ou des connexions du bras antérieur de la capsule interne.

L'aphémie est plus couramment nommée désintégration phonétique. 

A noter : on désigne également sous la terminologie aphémie, un trouble transitoire du langage caractérisé par un arrêt de la parole, survenant à la suite d'une atteinte des aires motrices (chirurgie, AVC avec reprise de la parole après une semaine)

[1] Broca P. 1861. Remarques sur le siège de la faculté du langage articulé, suivie d'un cas d'aphémie. Bulletin de la Société Anatomique 6: 330-357