Test

Anosognosie




n.f. (angl. anosognosia)

Méconnaissance pouvant aller jusqu'à la négation, pour un patient, de son état pathologique ou de son trouble fonctionnel.

Le terme d'anosognosie est issu du grec nosos signifiant maladie et gnosis qui porte la signification de connaissance. Le préfixe a- privatif donne à l'ensemble la signification d'absence de conscience de la maladie.

L'anosognosie est donc le trouble très courant consistant à ne pas prendre conscience de son propre état pathologique, où de certains aspects de celui-ci. Celui-ci peut aller jusqu'à la négation et mettre le patient et son entourage dans une perplexité inquiétante : par exemple, un individu peut ne pas avoir conscience d'être devenu aveugle, bien qu'il se heurte régulièrement aux murs, ne reconnait pas les personnes qui se trouve dans la même pièce, etc...

Le patient anosognosique est généralement atteint de troubles neurologiques dont il ne se rend pas compte. Ce trouble parait invraisemblable : un patient atteint de cécité, par exemple, est susceptible de se cogner contre des portes tout en étant fermement convaincu de voir correctement. 

Pourtant l'anosognosie sous une forme diminuée est fréquente, à savoir, une minimisation des troubles et de leur impact. La minimisation n'est cependant pas forcément de même nature qu'une anosognosie totale menant à une négation du trouble.

On rencontre l'anosognosie fréquemment dans les démences, les héminégligences, les agnosies, les aphasies, les cécités corticales, les troubles sensori-moteurs... Bref, une grande majorité des troubles cognitifs d'origine neurologique (par exemple, suite à un traumatisme crânien ou un AVC).

Pour en savoir plus : Anosognosie et Méta-conscience de soi