Test

Amusie




n.f. (angl. amusia)

Agnosie auditive caractérisée par l'incapacité à identifier ou reproduire des sons musicaux. Il existe de nombreuses amusies reconnaissables selon la caractéristique du son musical à laquelle le patient est insensible ou inexpressif.

On distingue également de nombreux troubles de l'expression musicale ou de la perception musicale comme l'agraphie musicale ou la surdité musicale.

L'amusie est un trouble neurologique, indépendant d'une lésion de l'appareil auditif. 

Brenda Milner (1962) décrit plusieurs formes d'amusies et le rôle des lobes temporaux dans ces troubles. Une lésion du lobe temporal droit semble atteindre les capacités de reconnaissance mélodique ou tonales, tandis qu'une lésion temporale gauche empêche la dénomination d'un air malgré sa reconnaissance, et altère compréhension et production graphique (écrire des partitions, par exemple) chez les musiciens.

Selon Peretz, l'une des chercheuses les plus actives sur le thème des troubles musicaux, certaines formes congénitales d'amusie sont fréquentes (1 à 4% de la population). Pour les patients atteints d'amusie congénitale, la musique est comme une langue étrangère, impossible à décoder, apprécier ou à comprendre. Ces patients décrivent d'ailleurs la musique de manière générale comme une succession de bruits qui donnent la nausée ou des céphalées.  

L'amusie peut concerner de nombreuses caractéristiques du son musical : tonalité, mélodie, rythme... Il existe des amusies spécifiques pour chacune de ces caractéristiques.

L'existence de cas d'aphasies sans amusie (par exemple, le compositeur Shébaline, aphasique complet mais qui continuait à composer) semble démontrer qu'une partie du cerveau, totalement indépendante du langage, est dévolue à la musique. A cette donnée s'associent également les nombreux cas d'amusie pour lesquels aucune autre fonction n'est touchée.