Test

Amodalité




n.f. (angl. amodality)

Propriété d'un stimulus, discernable par plus d'un sens. On qualifie par exemple la taille d'un objet comme amodale, car celle-ci peut être appréhendée par la vision et le toucher. La couleur d'un objet, par contre, ne peut être perçue que par le sens de la vision, et constitue donc une propriété modale visuelle.

Cette notion d'amodalité a été introduite par les psychologues gestaltistes pour expliquer que l'on perçoive des stimulus inexistants : si l'on parle d'amodalité, on insiste sur la différence entre sensation et perception, la sensation étant la résultante de l'application d'une propriété d'un stimulus à l'organe sensoriel concerné (la sensation ne peut donc pas être amodale), tandis que la perception comprend des processus cognitifs liés non strictement aux sensations. Cela explique pourquoi, lorsque l'on voit un objet devant une plaque, par exemple, on perçoit la plaque en entier, bien qu'une partie de cette plaque soit masquée par le premier objet, et donc non accessible aux sens.

Certains psychologues sont allés encore plus loin en caractérisant d'amodaux, tous les produits de la perception : au niveau où l'information perceptive est représentée de manière abstraite, celle-ci est détachée des données sensorielles qui lui ont donné naissance.

La notion d'amodalité des perceptions est particulièrement utile lorsque l'on traite du cas de la synesthésie, pour laquelle une seule sensation (une propriété censée être modale) donne naissance à des perceptions multimodales, illustrant bien la différence entre la sensation effective et la perception subjective.