Test

Ambiguïté




n.f. (angl. ambiguity)

Caractère plurivalent de la signification d'un stimulus. On désigne un stimulus comme étant ambigu lorsqu'il peut revêtir, en fonction de l'observateur, plusieurs sens, significations, interprétations.

On observe le phénomène d'ambiguïté principalement dans le langage, mais également sur des stimuli visuels ou sonores (par exemple, les taches d'encre de Rorschach sont des dessins ambigus)

Les stimuli visuels ambigus ont été largement étudiés par le courant Gestaltiste, qui utilisait les illusions perceptives basées sur l'ambiguïté pour démontrer l'existence, par exemple, de représentations internes élémentaires de formes géométriques. Chaque stimulus pouvait donner lieu à diverses interprétations à partir de la seule information sensorielle. Pourtant, certaines de ces interprétations étaient régulièrement "préférées", tandis que d'autres donnaient naissance à une oscillation, d'une interprétation à une autre. Il s'agit par exemple d'un dessin de montagne qui, retournée, donne l'aspect d'un cratère, ou du dessin d'une matronne qui se "transforme" en jeune fille selon la façon dont on l'observe.

La psychologie cognitive s'est largement inspirée des stimuli ambigus pour construire des expérimentations permettant de tester la perception et l'impact des connaissances a priori dont on dispose sur le stimulus. Ces expérimentations ont notamment permis de mettre en évidence les processus de bottom-up (le sujet tire l'information de la seule perception) et top-down (le sujet utilise ses connaissances pour interpréter un stimulus).

La psychanalyse et la psychologie clinique se sont également inspirées de l'ambiguïté de certains stimuli pour construire les fameux tests projectifs comme le test des taches d'encre de Rorschach ou le TAT, qui présentent tout deux des scènes auxquelles on peut prêter de nombreuses interprétations.

Le langage est l'une des fonctions cognitives dans laquelle on trouve le plus d'ambiguïtés. On peut en observer au niveau sémantique mais également à des niveaux plus élémentaires, syntaxiques ou lexicaux. Dans un texte, une unité lexicale par nature sujette à plusieurs interprétations possibles, se trouve facilement désambiguïsée par l'utilisation du contexte, inconsciemment et de façon automatique. Lorsqu'une ambiguïté provoque un conflit des sens possibles, elle rentre alors dans le champ de conscience. L'ambiguïté présente dans le langage est à la base du travail de nombreux humoristes, comme Raymond Devos, dont le talent s'exprimait par des phrases revêtant de nombreuses compréhensions.