Test

Allométrie




n.f. (angl. allometry)

L'allométrie désigne la relation de corrélation entre la taille ou le poids d'un système et l'un de ces éléments.

On parle par exemple de l'allométrie du cerveau humain par rapport au poids humain, pour exprimer le constat selon lequel statistiquement, plus la taille d'un homme est élevé, plus son cerveau est gros. Cette allométrie n'a de sens que statistiquement et ne peut en aucun cas conclure de cette façon sur un ensemble réduit d'individu. 

On se sert souvent du concept allométrique en rapport avec la croissance, par exemple, en réalisant un schéma de la taille moyenne du cerveau en fonction de la taille de l'enfant en développement. La croissance allométrique est ainsi définie en tant qu'étude des changements d'un sous-système par rapport aux changements d'une partie plus grande de ce système, ou de sa totalité. L'un des postulats déterminants est que ce sous système va croître en constante proportion avec le système.

On dit d'un paramètre (par exemple, la taille du cerveau) qu'il suit une loi allométrique si on peut l'exprimer en fonction de la taille, du poids ou d'une autre constante du système. On parle également de rapport allométrique pour désigner la différence entre deux paramètres organiques (par exemple, la taille de deux parties du corps) dont les croissances sont différentes.

On établit généralement une relation allométrique en calculant, par la méthode des moindres carrés, une équation permettant de lier les deux paramètre X et Y choisis, de tel sorte que Y = aXb, ou "b" est un coefficient allométrique (s'il est nul, les croissances sont proportionnelles strictes) et "a", l'ordonnée à l'origine.