Test

Tasikinésie




n.f. (angl. tasikinesia)

neuro. Besoin irrépressible de bouger ou de se mouvoir, généralement consécutif à une atteinte des noyaux gris centraux, suite à un traitement médicamenteux (induite par les neuroleptiques, syndrome de manque de benzodiazépines, etc...).

La tasikinésie, l'irrépressible envie de bouger ses membres ou de déambuler, est régulièrement associée à une acathisie (aussi orthographiée "Akathisie"), l'impossibilité de rester assis (d'origine mixte neurologique/psychologique). Ces deux symptômes peuvent être induits par un traitement neuroleptique (on parle d'akathisie et tasikinésie induite par les neuroleptiques) ou résulter d'un syndrome de manque, par exemple aux benzodiazépines mais également à n'importe quel agent physico-dépendant (drogues). Lorsque les symptômes proviennent d'un agent extérieur, on parle d'akathisie/tasikinésie induite (par la médication ou les drogues), par exemple, dans le cas d'une origine iatrogène. Dans des cas non-induits par un traitement médicamenteux, ou un agent psychotrope, on évoquera plutôt le syndrome des jambes sans repos.

La tasikinésie se rencontre également dans la maladie de Parkinson mais l'origine est encore sujette à controverse : la tasikinésie pourrait être induite par le traitement à la lévo-dopa, augmentant le taux de norépinéphrine dans le cerveau, et altérant ainsi le fonctionnement du système extrapyramidal (ganglions de la base). La norépinéphrine est connue pour jouer un rôle dans l'éveil, l'agressivité, la vigilance.

Bêta-bloquants, benzodiazépines et anticholinergiques peuvent se révéler efficaces (à court terme pour les benzodiazépines) pour juguler les symptômes tasikinésiques.